>> Télécharger la plaquette « Historique » complète

Vers 550 : fondation de l’ancienne église Saint-André, connue de nos jours sous le nom de « chapelle Saint-André » à Novus vicus, selon le récit de l’évêque Grégoire de Tours.

plan

Xème siècle : l’ église se présente sous la forme d’ un simple édifice rectangulaire ou basilique.

XIème siècle : la nef est prolongée d’un chœur agrémenté d’un chevet plat et voûté. Une baie géminée romane éclaire le chevet, sur la façade est.

XIVème siècle : l’église est entièrement peinte. Des fresques subsistent actuellement sur le mur du chevet.

XVème siècle : construction de la belle charpente en chêne à chevrons-portants- fermes.

Jusqu’en 1794 : célébration du culte et déroulement chaque année d’ une importante procession aux reliques de saint André.

1796 : l’église est vendue comme bien national. Début des vicissitudes.

1802 : transfert du portail roman à l’église paroissiale Saint-Vincent. L’édifice est alors amputé de 7 mètres sur sa longueur. Une façade, en retrait, avec un toit en croupe, remplace à l’ouest, l’ancienne façade romane.

Conception graphique J-M Jouhanneau Neuvy-le-roi

1829 : partage de l’ancienne église en 2 corps de bâtiments distincts : une grange dans la partie ouest et un logement d’ouvrier avec un grenier au-dessus, dans la partie est.

evolutionchapelle

1989 : achat par Anne-Marie et Yves Babonaux de la totalité du bâtiment, pour le sauvegarder, le restaurer avec l’aide des collectivités territoriales et l’ouvrir au public à des fins culturelles. Création en 1991: Création de l’ association : «les Amis de la chapelle Saint-André».

2011 : Anne-Marie Babonaux fait don de la chapelle à la Communauté de Communes Racan. L’association poursuit son action d’animation culturelle et patrimoniale.